Articles

Erik Zuurbier Bach au tempérament juste
Het ORGEL 111 (2016), nr. 6, 22-27 [Résumé]



Pour l'orgue il existe beaucoup de tempéraments. Cet article traite du tempérament juste, mais avec beaucoup plus de tons que les douze tons habituels dans une octave. Cela exige une division différente du clavier. Des plans qui existent, par exemple ceux dans On the Sensation of Tone de Hermann Helmholtz/Alexander Ellis, sont compliqués. L'article décrit une alternative qui se raccroche à l'idée de la harpe à pédales à double mouvement: bien qu'elle ne soit pourvue que de sept cordes par octave, on peut y jouer tous les tons. Au nouveau clavier on a le choix de trois tons ou plus pour une seule note, par exemple le Mi, qui diffèrent toujours l'un de l'autre un comma syntonique. Donc quand Bach écrit un Mi il faut constater quel Mi nous jouons. L'article décrit un programme informatique qui permet de réaliser cela. On peut écouter le résultat sur quatre fichiers audio.

Triosonate, BWV 525 - Adagio
Nun komm, der Heiden Heiland, BWV 659
Fuga in g, BWV 578
Fantasia in c, BWV 562 a
Fantasia in c, BWV 562 b

Cette dernière pièce est très dissonante. Elle se sert de 38 tons différents par octave. A titre de comparaison il y a aussi un fichier audio de la Fantasie en do mineur au tempérament égal à douze tons.