Articles

Jan Smelik L'orgue dans l'oeuvre liturgique et vocale de Johann Sebastian Bach (II – fin)
Het ORGEL 110 (2015), nr. 2, 3-11 [Résumé]



Dans la deuxième partie il s'agit des six cantates dans lesquelles on trouve des soli d'orgue que Bach composa dans la période de mai jusqu'à novembre 1726. Egalement avant et après 1726 le compositeur se serva parfois de l'orgue en tant qu'instrument mélodique obligé. De temps en temps dans des exécutions ultérieures des cantates Bach a attribué la partie solo (de l'orgue) à un autre instrument ou vice-versa. Dans l'article on traite la question comment l'orgue fut employé dans la basse continue. Quelques sources donnent des indications claires.
L'évidence de l'orgue comme instrument de basse continue disparut dans la deuxième moitié du dix-huitième siècle. Pendant le dix-neuvième siècle l'orgue en tant qu'instrument de continuo causa plus d'une fois des problèmes divergentes. Dans le sillage du Bach-Revival et de la naissance du mouvement liturgique la question se posa si les salles de concert étaient bien les lieux d'exécution des cantates ou s'il s'agit de compositions religieuses qui devaient avoir leur place dans les églises et les temples et dans un contexte liturgique. Dans ce cadre un vif débat a eu lieu si un 'instrument profane' comme le clavecin ou un 'instrument religieux' comme l'orgue devaient être employés pour le Generalbaß.





Fragment la page titre autographe Cantate "Gott soll allein mein Herze haben". (Mus. MS. Bach P 98)