Articles

Julia Dokter La rhétorique de musique dans les variations pour clavier de Sweelinck sur des chants sacrés
Het ORGEL 108 (2012), nr. 5, 14-23 [Résumé]


Depuis les dernières années nos connaissances sur la musique de Jan Pietersz. Sweelinck, qui naquit il y a 450 ans cette année, ont avancé, surtout par des études culturelles et historiques et celles des sources. Cependant des recherches analytiques qui influencent directement notre appréciation du concept sonore de la musique de Sweelinck manquent toujours. En analysant les variations pour clavier que Sweelinck composa sur des chants sacrés cet article en deux parties prend un départ d'éliminer cette lacune. Ainsi des idées nouvelles sont obtenues pour l'interprétation de cette musique. A base de la combinaison du texte et du cantus firmus les variations sont étudiées par rapport au texte correspondant. Il y a beaucoup de figures musicales dans ces variations pour clavier. A l'aide des figures musico-rhétoriques cataloguées par les théoriciens et musiciens de l'époque de Sweelinck et des époques avant et après, une méthode est présentée qui permet de révéler la signification sémantique de ces figures musicales. On formule une idée fondamentale qui permet de découvrir les figures musico-rhétoriques dans les variations de Sweelinck sur des chants sacrés. Ensuite on montre un certain nombre d'analyses détaillées de séries de variations qui sont fondées sur cette idée.
Dans la première partie de cet article il s'agit de séries de variations qui traitent le texte intégral.
Il concerne les séries de variations 'Allein Gott in der Höh sei Ehr' et 'Ich ruf zu dir'.