Articles

Albert Clement Felix Mendelssohn Bartholdy et le choral. 3ième partie: Du texte à l'explication dans les Six Sonates, op. 65, 4-6
Het ORGEL 106 (2010), nr. 6, 12-30 [Résumé]


Dans cette dernière partie d'un triptyque on étudie la façon dont Felix Mendelssohn Bartholdy a traité le choral dans les trois dernières sonates de l'Opus 65.
Dans la 4ième Sonate Mendelssohn n'utilise pas de choral, mais cette sonate est la seule des six qui comprend, peut-être à titre de compensation, un ‘Andante religioso’.
La 5ième Sonate comprend un choral construit par Mendelssohn. A tort des chercheurs ont établi un rapport entre ce choral et la mélodie du choral ‘Alle Menschen müssen sterben’. Cependant il y a de bons arguments à appuyer la supposition que le choral de Mendelssohn de la 5ième Sonate est fondé sur la mélodie du cantique 'Dir, dir Jehova will ich singen' de Bartholomäus Crasselius (1667-1724).
Dans son étude Choräle und Choralhaftes im Werk von Mendelssohn Bartholdy (Göttingen 2003) Armin Koch prétend que ce serait un malentendu de penser que la sixième Sonate est fondée sur le cantique ‘Vater unser im Himmelreich’. S'appuyant sur une ancienne harmonisation de choral de Mendelssohn au-dessus de laquelle le compositeur a écrit ´Nimm von uns Herr’, Koch pose que la sixième Sonate est une composition autonome.
Cependant il y a de bons arguments de rester fidèle à l'indication que la sixième Sonate est une composition fondée sur le cantique ‘Vater unser im Himmelreich’. L'exégèse de Luther du 'Vater unser' et une analyse rhétorique de la musique apportent des arguments solides pour appuyer que dans la première variation de la Sonate VI Mendelssohn s'inspire de la quatrième strophe ('Dein Will' gescheh', Herr Gott! zugleich') du cantique 'Vater unser'. De la même façon on peut affirmer que pour la deuxième variation la strophe 5 a été le point de départ et pour la troisième la strophe 6. Pour la fugue c'est l'Amen dont Mendelssohn s'est inspiré. Pour la partie finale de la sonate le compositeur a pris comme point de départ la mélodie du cantique ‘When I survey the wondrous Cross’.

 

 


Felix Mendelssohn Bartholdy (1847) par Wilhelm Hensel. Stadmuseum Düsseldorf.


Tombes de la famille Mendelssohn (Dreifaltigkeitskirchhof Berlin-Kreuzberg). La tombe au milieu est celle de Felix Mendelssohn Bartholdy