Aart de Kort & Cees van der Poel Orgues neuves récentes - partie 3: L'orgue Verschueren dans l'Orgelpark à Amsterdam
Het ORGEL 106 (2010), nr. 3, 34-40 [Résumé]

Quand en 2007 l'Orgelpark (le Parc d'Orgues) à Amsterdam ouvrit ses portes il posséda un orgue Sauer (1922), un orgue Van Leeuwen (1954) et un orgue Molzer du début du vingtième siècle. En 2009 le facteur d'orgue Verschueren de Heythuysen a mis un grand orgue franco-symphonique à une des deux galeries où il ne se trouvait pas encore d'orgue. Le choix pour ce type d'instrument est étroitement lié au fait que l'Orgelpark fait beaucoup attention à la musique d'orgue composée à la fin du dix-neuvième siècle, au vingtième et au vingt-et-unième siècle, et aux combinaisons avec d'autres instruments, avec la danse, le film etc. Last but not least dans l'Orgelpark il y a aussi beaucoup d'attention pour la musique improvisée dans tous les styles possibles. Dans le passé et aujourd'hui l'orgue symphonique français a élevé un grand nombre d'improvisateurs et de compositeurs.
Il ne s'agit pas d'une copie pure d'un orgue Cavaillé-Coll, mais on a cherché une synthèse prudente entre 'l'orgue' Cavaillé-Coll stéréotypé et des éléments de la période néo-classique tels que nous les trouvons chez entre autres Mutin et Debierre et qui sont présents dans l'univers créateur de compositeurs comme Duruflé, Alain et Messiaen.
 

 

Photos: Aart de Kort


 


 


Expressions front


Part of the windsupply and pedal


Pipes from Contrebasse 16'


Barker