Antonio Caporaso Giovanni Salvatore - temporain de Frescobaldi
Het ORGEL 106 (2010), nr. 3, 26-33 [Résumé]

Girolamo Frescobaldi (1583-1643) est sans aucun doute le compositeur italien le plus connu de la musique pour clavier du dix-septième siècle. Dans ce siècle il y a aussi des compositeurs qui sont moins connus et même inconnus aujourd'hui, mais qui étaient très connus et réputés à l'époque. L'un d'entre eux est Giovanni Salvatore (ca.1610-ca.1688). Bien que de son temps son oeuvre vocale et instrumentale le rendît célèbre loin au dehors des frontières de l'Italie, il est à peine connu au jour d'aujourd'hui.
Salvatore a vécu et travaillé à Naples, où au début du dix-septième siècle la tradition se fit que les postes musicaux les plus importants passaient toujours du maître à l'élève. Salvatore jouait un rôle important dans cette 'chaîne didactique'; il prit garde à ce que jusqu'à la fin du dix-septième siècle beaucoup de talents fleurissent dans la ville de Naples musico-culturelle.
Pendant la vie de Salvatore le recueil Ricercari a quattro voci per Organo, canzoni francesi, toccate e versi per rispondere nelle Messe con l’organo al Choro che si canta nelle Domeniche dell’Anno fut publié par O. Beltrano à Naples (1641). Le recueil contient huit ricercari, quatre canzoni, deux toccatas et trois messes pour orgue.
Il est remarquable que dans ce recueil Salvatore fait suivre l'un après l'autre justement les genres de composition qu'on trouve dans l'oeuvre de Frescobaldi, mais là ils sont répandus sur plusieurs décennies. Plus importantes semblent les convenances de style et la prédilection de Frescobaldi et de Salvatore pour le raffinement, pour les affects et la virtuosité. Il est intéressant aussi que pour le dernier de ses quatre canzoni Salvatore se servit du thème du Bergamasca, exactement comme le fit Frescobaldi qui inséra le canzona sur ce thème comme appendice au bout de sa troisième messe ('Messa della Madonna').

PDF Ricercare de Giovanni Salvatore