Harmen Trimp La foi de Sweelinck à l'épreuve. La spéculation sur la conviction religieuse de 'l'Orphée d'Amsterdam'
Het ORGEL 106 (2010), nr. 2, 20-29 [Résumé]

Il y a peu de certitude sur les conceptions religieuses de Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621). A partir de ses compositions ou de son cercle d'amis et de personnes de connaissance on ne peut pas donner de réponse satisfaisante à la question si Sweelinck était catholique ou protestant.L'article donne un historique des visions différentes sur la prétendue conception religieuse de Sweelinck. On prête beaucoup d'attention à la réputation de Sweelinck qui était en vogue dans la deuxième moitié du dix-neuvième et la première moitié du vingtième siècle quand il fut annexé par aussi bien les catholiques que les protestants. A la fin du vingtième siècle l'idée s'établit que Sweelinck faisait partie des soi-disant 'amateurs de la religion réformée', donc de ceux qui avaient de la sympathie pour la nouvelle religion mais n'avaient pas fait leur confession de foi. On attribua au compositeur des qualités libérales et tolérantes. Ainsi que les idées qu'on avait sur la foi de Sweelinck au dix-neuvième siècle cette vision est indissociable de l'esprit du temps. C'est que les caractéristiques de la deuxième moitié du vingtième siècle étaient aussi la libéralisation, la tolérance et le rapprochement entre les protestants et les catholiques.
 


 


Painting of Sweelinck by Gerrit Pietersz (1606)


Plaque in "Oude kerk" in Amsterdam by the Dutch Organ Society in 1931 Photo: Jan Smelik


Bust of Sweelinck in the "Oude kerk" in Amsterdam by Elisabeth Varga in 2005 Photo: Jan Smelik