Piet van der Steen Joep Straesser et ses oeuvres d'orgue
Het ORGEL 105 (2009), nr. 5, 12-24 [Résumé]

Le compositeur néerlandais Joep Straesser (1934-2004) fit ses études d'orgue entre autres avec Bernard Bartelink et Anthon van der Horst et la composition avec Ton de Leeuw. Il est considéré comme un des compositeurs les plus importants de la génération qui vers 1960 définit l'image de la nouvelle musique. L'oeuvre de Straesser comprend entre autres sept ouvrages pour orgue, deux pour orgue et trompette et quelques ouvrages pour choeur et orgue.
Au bout d'une période expérimentale s'annonce une période de sobriété jusqu'à 1979. A cause d'entre autres les expériences décevantes par rapport au fonctionnement des grands orchestres symphoniques Straesser écrivit aux années soixante-dix surtout de la musique de chambre pour des ensembles spécialisés. Son ouvrage pour orgue Splendid Isolation, datant de 1977, a marqué un tournant dans son développement, parce qu'à certains égards des éléments traditionnels retournèrent dans son oeuvre et des efforts se révélèrent à aboutir à une conciliation et un dialogue inspirant avec la tradition. L'analyse de Splendid Isolation montre qu'au plan de la composition cet ouvrage est caractérisé par un élan constructif innovateur et créatif; une construction très rationnelle de l'exposé musical est toujours au service de l'expression. La manière inventive dont Straesser traite une forme et un instrument riches en traditions (respectivement la passacaille et l'orgue) est aussi caractéristique. La conciliation avec la tradition est prolongée à partir les oeuvres pour orgue que Straesser compose après Splendid Isolation Un exemple marquant est le dernier ouvrage pour orgue, Footprints (2003), qui a été influencé par les techniques de jeu et de composition de Pachelbel.
 


Joep Straesser (1934-2004)