René Verwer L'orgue de Messiaen à la Sainte-Trinité à Paris
Het ORGEL 104 (2008), nr. 6, xx-xx [Résumé]

En 1931 Olivier Messiaen (1908-1992) fut nommé organiste titulaire de l'orgue Cavaillé-Coll de l'église de la Sainte-Trinité à Paris. A partir de cette période Messiaen a composé la plus grande partie de son oeuvre d'orgue spécialement pour l'instrument de cette église.
En 1865 la maison Cavaillé-Coll a eu la charge de construire un instrument à deux claviers pour le prix de 38.412,50 francs. La réception de l’instrument agrandi à trois claviers et 46 jeux eut lieu le 4 juillet 1868 et le 16 mars 1869 l'instrument fut inauguré par Camille Saint-Saëns, César Franck, Alexis Chauvet (le premier titulaire de l'orgue), Henri Fissot et Charles-Marie Widor.
Pendant les trente premières années l'orgue était entretenu par la maison Cavaillé-Coll, dès 1898 par Mutin. A la grande indignation de Louis Vierne l'entretien passa à la maison Merklin (Gutschenritter) en 1901. Cette maison apporta entre autres des entailles à toutes les flûtes harmoniques.
De 1934 à 1935 l'orgue fut restauré par la maison Pleyel-Cavaillé-Coll. Il y eut plusieurs modifications parmi lesquelles l'ajout de quatre jeux au Positif et trois jeux au Récit.
De 1962 à 1967 une troisième restauration fut effectuée par la maison Beuchet-Debierre de Nantes.
De nouveaux jeux furent ajoutés, la traction des notes et des jeux de l'orgue fut électrifiée et une console neuve fut apportée. Les lettres de Messiaen à Eugène Picaud (un employé de Beuchet) montrent que Messiaen tenait beaucoup à la conservation des timbres de Cavaillé-Coll.
En 1984 la traction fut ameliorée et neuf ans plus tard il y eut encore plusieurs travaux à l'orgue. Deux ans avant son décès Messiaen a exprimé dans une lettre au facteur Glandaz le désir d'étendre l'instrument, auquel il tenait beaucoup, de chamades, d'une Bombarde 32' et d'une Septième, d'une Neuvième et d'une Douçaine au Récit. Ces ajouts n'ont jamais été réalisés.
 

 

Attachments:


Olivier Messiaen about 1940 at the console of the Cavaillé-Coll-organ St.Trinité in Paris

 


Photo: Jean Aubry